Autisme : la psychiatrie a encore de beaux jours devant elle… à moins de forcer la porte...!

Autisme : la psychiatrie a encore de beaux jours devant elle…

Imaginez une réunion de parents d’enfants porteurs de TSA. Ils sont petits encore, entre 4 et 5 ans. Mais les parents ont une inquiétude, tous, la même, notre Voldemort à nous : leur avenir… Alors obligé, vient la question de l’orientation. Le fameux “et après 6 ans.. ?”, la question qui hante nos jours et nos nuits tant qu’on n’a pas su y répondre…

 

Et imaginez que là, face à ce groupe de parents démoralisés à qui on vient de parler d’un SESSAD TED avec 15 ans d’attente, de manque de places, manque de structures et tout ça, il y a une pedopsy qui d’un coup lance qu’il y a d’autres solutions, que oui il y a des structures “labellisées TED” mais que d’autres structures généralistes « méconnues » accueillent depuis toujours des enfants autistes… Mais de quoi parle-t-elle ? Quelles sont ces structures méconnues ? Y-a-t-il une espèce de faille dimensionnelle, un autre monde bleu qu’on ne connaîtrait pas, où nos petits pourraient trouver des solutions, un accompagnement merveilleux pour les aider à dépasser toutes leurs difficultés ? Mais quel est donc cet Eldorado ? Un mot est alors lâché : IME… Et d’un coup il ne reste plus semble-t-il à ses yeux que ce mot pour qualifier l’avenir de nos enfants… Et avant même que quiconque ne songe à l’interrompre, elle chante les louanges de toutes ces structures méconnues…

 

Elle vient de restreindre tout le champ des possibles de l’avenir de nos enfants à celui d’un IME dont je vous donne à toutes fins utiles la définition de Wikipedia : Les Instituts Médico-Educatifs, désignés aussi par le sigle IME, sont des établissements d'accueil français qui accueillent les enfants et adolescents atteints de handicap mental présentant une déficience intellectuelle liée à des troubles neuropsychiatriques : troubles de la personnalité, moteurs et sensoriels, de la communication.

Elle vient de restreindre tout le champ des possibles de l’avenir de nos enfants autistes à celui de déficience intellectuelle liée à des troubles neuropsychiatriques… Et en un mot, elle balaie toutes les avancées récentes en matière de connaissance de l’autisme, tous les résultats reconnus des méthodes comportementales et éducatives et remet au cœur tout ce que bannit la Haute Autorité de Santé : l’accompagnement psychiatrique des porteurs de TSA…

 

Et là, imaginez des parents qui ont confiance en cette toute puissance que représente sa parole… et là imaginez tous ces enfants autistes qui pourront se retrouver dans un IME aux cotés d’enfants atteints de toutes sortes de troubles, bloqués dans une prise en charge inadaptée, qui les considère encore comme porteurs de troubles psychiatriques…

 

Alors forcement quand vous êtes étranger à cette toute puissance de la parole de pedopsy, vous jugez bon d’ajouter, comme une autre option d’orientation, le libéral pour tous les professionnels en capacité d’accompagner un enfant porteur d’autisme (psy, psychomot, éduc…) Et cette porte que vous ouvrez, il va falloir mettre un bon coup de coude pour l’ouvrir amis parents, car il y aura toujours une pedopsy ou un autre professionnel pour la bloquer du pied en disant que vous allez “morceler sa prise en charge” en l’éparpillant aux 4 coins du département, chez moult professionnels du département ! Que ce n’est pas bon, pas bien, pas ceci et trop cela…. Genre le mal incarné !

 

Eh oui, je vais entourer mon fils de professionnels en libéral, je vais faire ça et vaudrait mieux pas laisser votre pied en travers de la porte, madame, car je vais bien l’ouvrir cette porte ! Oui, madame, le SESSAD local est plein jusque 2030 au moins, mais non je ne braderai pas l’avenir de mon fils en le psychiatrisant. Mon fils n’ira pas dans un IME, ni dans aucun établissement qui porte le nom de psychiatrie, car mon fils est autiste, très exactement TSA léger et sa place n’est pas en psychiatrie ! Mon fils sera suivi par des professionnels en libéral et nous assurerons la coordination de son accompagnement par l’ensemble de ces professionnels. Pour lui je deviendrai taxi et coordinatrice, car oui en tant que parent, on peut aussi faire ça, ou on peut aussi prendre un educ en libéral pour le faire. Car oui, pour mon fils, je porterai toutes les casquettes qu’il faudra et je défoncerai toutes les portes qu’on tentera de bloquer !

 

Je me prends à rêver que tous les parents se décident à défoncer toutes les portes mais je sais que pour certains c’est trop dur, que pour certains défier la parole toute puissante du sacro-saint spécialiste est impossible…

 

Pourtant, moi je vous le dis comme je le pense, le meilleur et le seul vrai spécialiste de nos enfants c’est nous !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question consiste à tester si vous êtes ou non un visiteur humain et à éviter les demandes automatisées de spam.
2 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.