Avec les autres, comme les autres...

Avec les autres, comme les autres...

Hier Titi est allé à un anniversaire... Pour plein de parents c'est banal, hyper banal même d'emmener son enfant de presque 8 ans à un anniversaire... 

Pour nous, non... A presque 8 ans ce n'est que la 2éme fois...

La première fois qu'il a été invité c'était il y a presque un an et c'était au bowling , il était content d'être invité, mais au dernier moment il a été hyper angoissé, complétement paniqué... Evénement inhabituel. Lieu nouveau. On a du décliner l'invitation.

Ensuite, lui a fêté son anniversaire (je vous avais raconté ) ça c'était hyper bien passé.

Il y a 15 jours, sa copine Maëlys l'a invité à son anniversaire, chez elle. Il était heureux au point de garder l'invitation prés de son lit, d'en parler, de décompter les jours. Je l'ai laissé chez sa copine avec une petite appréhension, laissant mon numéro à la maman et lui disant qu'au moindre problème, elle m'appelle. Elle ne m'a a pas appelée. Titi est revenu heureux et épuisé de cette fête d'anniversaire. En surcharge il a eu du mal à trouver le sommeil et à redescendre. Il a été irritable, râleur, dans l'opposition pendant deux jours.... mais c'est le prix à payer pour une après-midi de bonheur...

Et hier c'est sa copine Lilou qui l'a invité, mais là à une aire de jeux couverte avec plein de jeux, plein d'enfants, plein de bruits. Sa maman avait pris la peine de nous demander avant si cela irait pour lui. Oui Titi était ultra partant. Depuis le réveil il était en boucle et décomptait les heures. L'excitation montait en lui, envahissante à en devenir étouffante, générant à nouveau un comportement difficilement supportable... Zeeennnnnn maman... C'est le prix à payer....

Je l'ai déposé et suis restée un peu histoire de voir comment cela se passait pour lui. Je l'ai vu s'éparpiller. Je l'ai recentré. Je l'ai vu s'isoler. Je l'ai ramené vers le groupe. Je l'ai vu s'apaiser. En même temps j'ai demandé à la maman de Lilou si cela la rassurait que je reste et juste elle m'a dit craindre d'être maladroite en me demandant ce qui pouvait arriver et que faire... Non Maman de Lilou, tu n'as pas été maladroite, tu as été prévoyante et ça fait du bien... Nous on est tellement la tête dans le guidon qu'on ne pense pas toujours à donner le mode d'emploi...

Et il y a tellement de manifestations possibles de l'autisme, comment peut on savoir comment tel enfant autiste peut se comporter et comment se comporter avec lui. On devrait toujours penser à dire ce qui peut se produire... En même temps nos enfants sont si imprévisibles, si surprenants... J'ai juste dit que Titi pouvait s'énerver, s'agiter, et que dans ce cas il suffisait de l'inviter à s'isoler quelques minutes, s'asseoir... J'aurais du développer dire que  poser son corps permet de reposer son esprit fortement stimulé, surchargé émotionnellement et/ou sensoriellement. Que ce cadrage de l'adulte le rassure quand il s'éparpille, car lui ne sent pas les signes annonciateurs de l'explosion, il a besoin qu'on le lui montre fermement. "Je sais quand je m'énerve parce tu me cries et j'aime pas quand tu me cries, ça me rend triste... mais si tu ne cries pas je ne sais pas que je fais n'importe quoi" m'a-t-il confié hier. Alors oui, beaucoup plus facilement qu'avant il m'arrive d'opter pour un STOP sans appel et ferme, sans besoin d'explications ni de justifications. Un STOP efficace car il se calme immédiatement en me disant "D'accord Maman" sur un ton limite reconnaissant.

J'ai dit qu'il risquait de parler tout seul,enfin non, à "copain imaginaire" mais de l'extérieur il peut passer pour très bizarre dans ces moments là et que là encore il suffit de le faire se poser quelques minutes. Copain imaginaire le rassure mais moi je lui dis que copain imaginaire doit être très discret en dehors de la maison... 

Bref je n'ai pas dit grand chose d'exceptionnel en somme...  les bases...

Et puis j'ai dit à Titi que j'allais m'absenter. Lui ai dit de bien écouter la maman de Lilou et en cas de souci de se référer à elle. Je lui ai demandé si ça irait. Oui. il m'a demandé quand j'allais revenir. Je ne savais pas trop ce que sa question supposait : une information pure et simple ou un besoin que je le rassure sur un retour pas trop tardif. Il m'a vite rassurée : "Sur l'invitation c'était marqué 17h30 alors viens à 17h30 ! Au revoir Maman !"

Et je suis partie à la fois soulagée de le savoir secure sans moi, nostalgique de voir mon enfant grandir et amusée de m'être fait virer gentiment par mon fils ! 

En effet, l'après midi s'est très bien passée et il en est revenu heureux mais peut être pas autant que moi... Une maman heureuse des bienfaits de l'inclusion, soulagée de le voir intégré à un groupe d'enfants vifs éveillés et bienveillants qui le connaissent depuis 5 ans maintenant et qui depuis la petite section ont appris à vivre avec sa différence. Heureuse et soulagée pour lui qu'il puisse avoir une vie avec les autres, comme les autres. Qu'il soit invité et puisse participer à des anniversaires, qu'il fasse du judo depuis la rentrée. Qu'il me vire de cet anniversaire pour y vivre des choses qui n'appartiennent qu'à lui, qu'à eux...

Je suis heureuse et soulagée de savoir que cette petite bande bienveillante sera là encore quelques années, au collège et surement même au lycée. 

Je suis fière de tout ce travail autour de lui par cette équipe pédagogique et éducative qui porte tant ses fruits. Je suis fière de ses copains et (surtout) copines, qui malgré ses "bizarreries", son comportement étrange parfois, sa solitude, sont là pour le soutenir, le rassurer, le stimuler, le pousser à les imiter... Je le vois à l'école, au judo et hier encore à cet anniversaire... Et je suis immensément fière de toi, mon Titi, mon champion.

Chaque jour qui passe me convainc que l'inclusion c'est la seule solution, qu'elle est riche tant pour l'enfant en situation de handicap que pour les autres...

Chacun en sort meilleur et grandi car forcément quand on s'ouvre aux autres on devient meilleur...

Ce qui semblait si lointain il y a quelques années, au moment du diagnostic, des bilans, des paroles alarmistes prend forme chaque jour qui passe et j'en ai pris toute la mesure hier...

De plus en plus, Titi évolue avec les autres, comme les autres...

Et ce n'est qu'un début !

Et c'est pour ça qu'il faut impérativement et toujours que l'on se batte pour : des soins adaptés et remboursés et la scolarité dans les meilleures conditions possibles !

Simple, basique...

 

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question consiste à tester si vous êtes ou non un visiteur humain et à éviter les demandes automatisées de spam.
1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.