La véritable violence

Après ça j'ai quitté le club de natation. J'ai arrêté d'essayer de m'intégrer, de me forcer à être comme eux. Je savais que je n'y arriverai jamais. Mais par-dessus tout je ne voulais pas être comme eux.
Leur violence était... elle était basée sur l'ignorance mais au final ça correspondait à ce qu'ils étaient.

La véritable violence, la violence la plus impardonnable...
Je m'en suis rendue compte...
C'est surtout celle qu'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'assumer sa vraie nature."

Nomi WATTS, Sense8