Pourquoi je ne perçois pas de salaire d'attaché parlementaire, moi ?

Parce que quand on est parent d'un enfant handicapé, notamment autiste, on doit souvent arrêter de travailler pour gérer tout ce que le quotidien d'un enfant autiste suppose : les rdv, les accompagnements, la scolarité pas toujours complète, les loisirs, garderies, centres aérés inaccessibles, la difficulté voire impossibilité de trouver une nounou, la nécessité de stabilité, de respecter le rythme de l'enfant, de respecter un programme pré-établi au risque de déclencher de violentes angoisses accompagnées souvent de troubles du comportement... Pour accompagner ce quotidien, et parce qu'on décide de s'y employer pleinement, on doit vivre avec le RSA et l'AEEH, elle même amputée de tous les frais inhérents à l'accompagnement de l'enfant quand il n'est pas suivi en structure (faute de place, de qualité...)... Souvent on vit avec un niveau de vie bien en deçà de ce à quoi on pourrait prétendre, ou de ce qu'on a connu... Et parfois même, on doit renoncer à certains accompagnements nécessaires pour notre enfant, faute de moyens...

Et alors on voit un politique qui prétend aspirer à être président de ce pays qui va si mal qu'il est incapable de respecter et accepter ses enfants porteurs de handicap... On le voit se présenter en moralisateur, en homme intègre, clamer qu'il va supprimer la Secu car elle coute cher à notre pays (alors qu'elle ne rembourse même pas une grosse partie des soins de nos enfants !), supprimer l'assistanat qui le gangrène. Et puis on apprend qu'il a distribué l'argent de nos impôts pour enrichir sa femme, ses enfants, lui... Et on regarde notre découvert se creuser, on réfléchit au minimum vieillesse qui nous attend... à la vie de pauvreté qu'on se prépare et on se dit que nous aussi on mériterait un salaire d'attaché parce qu'on fait plus même qu'un de ces attachés parlementaires et nous c'est du H24, 365 jours par an !!!